Pourquoi suis-je toujours dans le contrôle de mon partenaire ?

Un réflexe qu’il est facile d’acquérir, c’est celui de contrôler votre vie au maximum. Vous échappez grâce à cela au fait d’être blessé(e), de souffrir, d’être trahi(e) voire rejeté(e). D’un instinct de survie tout à fait normal ressort néanmoins un certain malaise… Contrôler votre vie à 100 % est impossible vous le savez, mais vous ne vous voyez pas ne pas contrôler (trop dangereux).

Votre manière de faire ressemble à une impasse qui devient de plus en plus compliquée quand vous vous retrouvez face à votre conjoint.

Vous aimeriez être en confiance et pourtant, dans votre tête, résonne une petite voix qui vous somme de vérifier ce que dit/fait/pense/mange/aime/voit/fréquente cette personne.

 

Que faire pour arrêter cette machine infernale du 100 % contrôle et retrouver votre liberté intérieure ?

 

Y a-t-il une bonne raison de vous inquiéter ?

Vous avez remarqué quelque chose de clairement étrange chez votre conjoint, vous êtes tombé(e) sur des textos/mails ou autre chose louche. Si c’est cela, votre tête doit bouillir depuis. Que faire ? Parlez tout simplement. Osez mettre des mots ! « J’aimerais discuter de ce message sur lequel je suis tombé(e). Cela m’a paru “…”, c’est pour cela je préfère t’en parler. » Remède efficace contre la tête en feu et le contrôle.

 

Le contrôle qui domine le conjoint…

Dans le cas où l’on répond tout le temps aux besoins des autres sans prendre en compte les siens (légitimes !), on aboutit forcément à une impasse. On se sent vide, et on a l’impression de tout faire pour les autres sans rien avoir en retour. Sans s’en apercevoir, on est rentré dans une forme de domination : JE apporte tout à TOI. JE est en quelque sorte un sauveur, une bonne fée qui répond à tous les désirs… Sauf que ça ne marche que dans les Disney ! Cela part d’un bon sentiment, mais à la fin, BURN-OUT. Charge mentale. On a oublié nos besoins.

 

Est-ce que vous réussissez à exprimer vos besoins ?

On n’ose pas, ou tout simplement on a perdu l’habitude de demander ce qui nous ferait du bien/plaisir, nous aiderait à être heureux(se). Trop de femmes/hommes disent qu’ils ne savent pas ce qui pourrait faire pour réjouir et dire leur amour à leur conjoint ! Et nous, nous voulons être aimés et heureux ! Parlons donc ! 😉 L’enjeu ici serait plutôt d’apprendre à bien dire les choses pour que votre conjoint puisse y répondre ! Il/elle s’en fera une joie ! Vous lui laisserez ainsi la place pour vous combler, au lieu de faire tout par vous-même.

Vous pouvez réviser les langages de l’amour, ce sont des outils précieux pour dire son amour en couple. 😉

 

Grandir en confiance en soi

On ne s’aime pas assez, on ne comprend pas pourquoi l’autre peut nous aimer, on se focalise sur ce qui cloche chez nous. On a peur que l’autre parte, qu’il ne nous aime plus, qu’il nous trompe… La conséquence directe, c’est que vous cherchez à tout contrôler pour éviter ces maux que vous redoutez. Tout cela à cause d’un manque de confiance en soi ! Je vous invite à lire mon article « je ne me sens pas aimable, que faire ? » pour travailler et grandir en confiance en vous. Ça va vous LI-BÉ-RER. 😉

 

La clé ultime pour toute relation : le principe de bienveillance.

C’est un principe utilisé dans la communication la plus basique, mais qui révolutionne les relations, surtout celles où l’on a tendance à vouloir/avoir besoin de contrôler. La bienveillance, en général, tout le monde connaît. Mais tout le monde l’oublie aussi ! Vivre selon le principe de bienveillance, c’est partir du principe que l’autre nous veut du bien. Il est rare que des personnes cherchent profondément votre malheur, mais en ce qui concerne votre conjoint, il est certain qu’il/elle vous a choisi(e) pour vivre à ses côtés. Ce n’était pas pour vous pourrir la vie ! Il y a peut-être des manques, des énervements ou des disputes, mais cette personne au point de départ souhaitait une relation heureuse avec vous. Partez donc du principe qu’il/elle est une bonne chose reçue dans votre vie, et que cette personne est un cadeau pour vous. Elle cherche à faire bien les choses, exprimez-lui vos besoins si ça ne va pas comme vous voulez. Soyez sûr(e) qu’en partant du principe que votre conjoint vous veut du bien, votre relation changera et s’apaisera. En mettant fin à vos questionnements intérieurs qui parasitent votre existence, vous accueillez l’autre sans vous prendre la tête.

Il y aurait beaucoup d’autres choses à dire, c’est une problématique très vaste ! Si besoin, n’hésitez pas à me contacter pour que nous en discutions.

 

Si vous souhaitez vous abonner à ma Newsletter, cliquez ici.

COUPLESAgence DD