Echapper à la catégorie "fille facile"

"Madame, comment faire pour que les garçons ne me prennent pas pour une "fille facile"? 

 

À force de rencontrer des jeunes filles qui me posent cette question, je crois qu'il est vraiment temps d'en faire un article... Je suis certaine qu'elles ne sont pas les seules concernées par la question !

Que se passe-t-il avec les garçons/hommes ? Il arrive parfois que dans certaines classes, dans certaines universités ou même entreprises, en soirées ou autres lieux de rencontres, nos chers amis du sexe fort usent un peu trop de leur force auprès des jeunes filles ou femmes. S'affirmer, c'est bien. En arriver à mépriser les autres, ça ne l'est pas... Les insulter ou les toucher sans respect, c'est carrément grave. 

Du "T'es moche" récurrent au "Sale Pute", les mots et les gestes sont violents, irrespectueux, et même humiliants. Pourtant, j'entends à chaque fois des phrases comme "c'est normal", "c'est pas si grave", "c'est pour rire"... La banalisation de ce type de gestes et insultes est devenue une vraie problématique, à laquelle je suis confrontée régulièrement, particulièrement dans les écoles. 

Qui est-ce qui a pu permettre le développement d'une telle situation de non-respect ? Mon constat est assez simple... En reprenant un certain nombre de psychologues, sociologues et sexologues, il est clair que nos hommes ont un peu de mal à trouver leur place de mâles dans notre société surféminisée, bourrée d'hormones et de "protège-toi". Certains cherchent un moyen d'exprimer cette force qui existe en eux et qui les caractérise. Malheureusement pour nous les femmes, quelques-uns (de plus en plus nombreux...) orientent mal cette force et finissent par faire du mal. Nous avons là ce qui concerne la responsabilité des garçons. L'enjeu pour eux est de réussir à trouver un endroit qui leur permette d'affirmer cette énergie qui fait partie intégrante de leur nature. Le sport est souvent ce qui leur est conseillé, et j'ai pu constater qu'il ouvrait ceux qui s'y mettait à un dépassement de soi bien plus valorisant que le sentiment de domination lié à l'humiliation d'une fille/femme.

Mais si je m'arrêtais ici, je serais injuste. En effet, en interrogeant les garçons sur leur manière de faire, beaucoup m'ont confié le même problème, ce qui a déclenché ma sonnette d'alarme. "Les filles ne savent pas nous dire non, elles sont trop gentilles, elles acceptent de nous faire plein de choses (sexuelles comprises). On hallucine qu'elles acceptent aussi facilement! Comment voulez-vous qu'on ne les prennent pas pour des Pu*** quand elles sont comme ça à nos pieds? On en profite !"

 

Les filles, les femmes, ont de plus en plus de difficultés à dire Oui ou Non.

La société notamment leur inculque que dire non,

c'est être méchante/mal polie/ingrate...

 

Comment sortir de cette logique de la "fille facile"? Comment être respectée par n'importe quel garçon ? Ma réponse est très simple... Dire non est devenue une des choses les plus difficiles à mettre en place, puisque presque personne ne nous l'apprend. (Celles qui sont "sauvées" - et encore pas toujours - dans l'affaire, ce sont les filles qui ont un caractère naturellement assez fort.) Or, les garçons respectent - et même admirent - une fille/femme qui sait s'affirmer, dire ce qu'elle veut ou ce qu'elle refuse. TOUTE FEMME EN EST CAPABLE. Cela s'apprend.

 

Notre challenge est donc d'avoir suffisamment d'estime pour nous-mêmes,

de savoir ce que l’on veut, et aussi ce que l'on ne veut pas.

Et j'ajoute: il s'agit aussi de se tenir coûte que coûte à nos principes, nos désirs profonds.

 

Avoir des principes, savoir ce que l'on veut, un certain nombre de filles sont tout à fait au point là-dessus. Mais dès qu'un homme commence à faire pression (du "fais-moi plaisir..." au "je te quitte si tu ne me fais pas cela"), la plupart des femmes cèdent... Simple constat des faits. Tenir le cap de ses idéaux demande du courage, beaucoup de courage... J'en suis bien consciente. On se dit qu'on doit être bornées, stupides, coincées, pas assez aimantes... Les femmes ont plutôt tendance à se remettre totalement en question ! Le faire un peu est tout à fait normal et bon ! Mais en arriver à remettre en question même nos désirs les plus profonds, c'est un souci.

 

En ne suivant pas nos désirs profonds, nous nous nions nous-mêmes.

 

Et tout cela pour quoi ? Pour le plaisir d'un ou des homme(s). Je crois qu'il faut remettre les choses en perspectives. Quand le respect de notre personne est en jeu, il est urgent d'agir en conséquences. Trop de filles ou femmes sont blessées, voire même humiliées, parce qu'elles ont cédé sur les choses qui étaient importantes à leurs yeux. Aucun homme n'a le droit de nous demander de renoncer par amour à nos aspirations profondes. En niant ce qui nous constitue comme personne unique au monde, nous nous rendons impossible le fait d'aimer vraiment ce garçon ou cet homme. Je pense que si les hommes le savaient, eux qui aspirent à être aimés profondément et reconnus, ils essayeraient d'agir autrement...

 

MON CONSEIL pour les femmes: 

refusez le moindre écart de langage à votre égard,

le moindre geste que vous jugez déplacé,

en repoussant le geste, en dénonçant chaque acte ou parole qui ne vous respecte pas. Voilà la meilleure manière de montrer à nos hommes

que leur attitude n'est pas respectueuse, et qu'ils doivent en changer.

 

Il est vrai que l'on pourra toujours me rétorquer que les garçons devraient agir respectueusement "spontanément", qu'ils ne devraient pas faire pression, au lieu que ce soit d'abord aux filles d'être fortes, courageuses et sûres d'elles. 

Nos hommes sont à éduquer, tout comme nous. Nous sommes responsables chacun à notre façon de nos comportements avec les autres. Et il y a une RECIPROCITE, un soin de l'autre dont nous avons à prendre conscience. Respecte-toi, respecte l'autre et tu seras respecté par lui... 

Vous n'imaginez pas à quel point un homme peut avoir envie de devenir meilleur, un vrai gentleman, mais sans savoir ce qu'il peut faire concrètement. Nous avons un vrai rôle à jouer: nous pouvons leur apprendre à être ces grands hommes, en étant nous-mêmes des femmes sûres d'elles, conscientes de leur valeur et pleines de courage pour dénoncer un mal qui est fait, ou au contraire reconnaître et valoriser quand un bien est fait. 

Si les filles, si les femmes font cet effort de devenir pleinement ce qu'elles sont, petit à petit le dialogue avec les garçons, les hommes, sera à nouveau possible, apaisé et respectueux. Elles susciteront admiration, respect et désir d’être quelqu'un de bien avec elles… Pas mal non comme perspective !? 

 

     Chères femmes, être considérée comme une "fille facile", c'est TERMINÉ ! Courage, pas à pas, vous serez ces femmes assurées, reconnues et admirées...

     

     Chers hommes, les filles vont maintenant vous donner du fil à retordre : il est fini le temps où elles acceptaient tout pour vous faire plaisir ou ne pas vous perdre... Vous allez donc pouvoir agir comme de vrais hommes avec elles... La galanterie est de retour... ! Au boulot !

 

Pour celles qui ont quelques difficultés avec l'estime de soi, base de toute relation, elles peuvent :

- faire un petit exercice : "Aimer son corps #1" 

- regarder cette vidéo : La vraie beauté"

- ou encore me contacter pour un accompagnement plus complet via ma pageCONTACT. (pour plus d'informations, voir la page consultations...)

 

Liberté pour aimer,

Liberté d'être soi-même, pour aimer les autres véritablement,

à fond, de tout son être. 

 

Si vous souhaitez vous abonner à ma Newsletter, cliquez ici.